Tel : 05 65 51 10 30
Francais Anglais

Patrimoine  

Dans la Vallée du Lot, entre Causses et Aubrac, une Ville…

… Riche de son patrimoine :

Ses monuments classés, ses musées, sur le Chemin de St Jacques de Compostelle (partie classée Patrimoine Mondial de l’UNESCO)

… Riche de sa nature préservée :

Sa rivière, ses grands espaces protégés en fontun lieu  privilégié  pour les activités de pleine nature : canoë, kayak, escalade, pèche,  randonnée……     

 … Riche de ses activités :

Ses commerces, son artisanat, sa gastronomie proposent leurs savoir-faire, empreints de modernité mais respectueux des traditions. 

Sur la rive droite du Lot de pittoresques maisons aux balcons de bois en encorbellement sont les vestiges d’anciennes tanneries.
Les pierres plate en en saillie, dites « gandoulières » servaient à laver les peaux.

tanerie

chapelle1Ancien prieuré bénédictin donné à Conques par Hugues de Calmont en 1060. L’église actuelle date de la période romane (XIe – XIIe siècle). Ce bel édifice roman à chevet polygonal à colonnes engagées est dominé par un clocher-mur percé de quatre arcades.

 

 

 

 

chapelle2

 Le tympan du portail sud illustre le thème de la Pentecôte et le Jugement Dernier. A gauche un haut relief représentant l’adoration des Mages.

 

 

 

 

chapelle3

Les chapiteaux présentent certaines anomalies avec ceux de l’abbatiale de Conques.

La route du Puy, appelée aussi Via Podiensis, était l’itinéraire le plus fréquenté dans le passé ; il est de nos jours encore le choix privilégié des pèlerins qui entreprennent un parcours de 1400 km pour atteindre le tombeau de l’apôtre.

 

carte   

 

Après avoir quitté le majestueux plateau de l’Aubrac et la rudesse de son climat, le pèlerin découvre les paisibles chemins de la vallée du Lot et ses citées accueillantes, ses monuments d’art roman avant de reprendre son périple vers Sainte-Foy de Conques

 

Sa construction débuta à la fin du XVe siècle. Eglise paroissiale jusqu’en 1883, elle devint ensuite l’Hôtel de Ville jusqu’en 1948. En 1978 elle fut réhabilitée pour abriter encore aujourd’hui, le musée des Arts et Traditions populaires et le musée du scaphandre.

eglise

Edifiée en 1700 à partir des pierres d’un tour du Pont Vieux, sa façade s’orne d’un portail, d’un Fronton curviligne et d’un oculus.

chapelle

Ce bâtiment d’époque Renaissance a été la maison natale de Pierre Assézat, qui fit construire à Toulouse le somptueux hôtel Renaissance Assézat, siège de l’Académie des Sciences, Inscriptions et Belles Lettres.

maison

Juché sur un piton basaltique, il domine la vallée du Lot et propose un panorama exceptionnel.
Les premiers écrits relatant son existence datent de l’an 883. Il est ainsi le plus ancien château du Rouergue. Il fut le siège d’une Baronnie qui étendait son autorité sur toute la région. Cette forteresse médiévale fut abandonnée en 1970. Classé monument historique.

montagne

Actuellement restauré, dans son enceinte sont proposées des visites guidées et des démonstrations d’armes et machines de guerre médiévales

restauration

En 1864, deux espalionnais, Benoit ROUQUAYROL et Auguste DENAYROUZE, inventaient le premier scaphandre autonome. Les premiers essais de plongée furent effectués dans le Lot. Créé autour de cet invention, le musée expose de nombreuses pièces rares, voire uniques qui attirent des spécialistes du monde entier.

Musée du Scaphandre 1

Exercice de plongée en scaphandre autonome dit « pieds lourd »

Ce musée présente un intérieur traditionnel rouergat du XIXe siècle. Il expose de nombreux objets d la vie quotidienne d’autrefois. Véritable patrimoine rouergat, ces collections ont été rassemblées par Joseph VAYLET,Majoral du Félibrige, fondateur du musée. 
statut 2statut 1

Situé dans les anciennes prisons, ce musée accueille diverses collections sur les arts et les traditions populaires.
Cette maison d’arrêt, construite en 1838, fut le premier bâtiment cellulaire de France. Elle fut fermée en 1933.

musee rouergue

Le monument le plus célèbre de la ville. Au Xe siècle un pont franchissait déjà le Lot. Mais l’édifice actuel date du XIe siècle. Comme les vieux ponts de Paris, il portait des maisons et boutiques de particuliers.
Ce monument est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

pont

Bel édifice renaissance construit à partir de 1572 par Bernardin de la Valette gouverneur de la Baronnie de Calmont. Avec ses fenêtres à meneaux, sa tour en poivrière, sa loggia, il domine le lot de son élégante silhouette.
Après la Révolution il servit de tribunal ce qui explique son appellation actuelle.

palais